jeudi, novembre 09, 2006

Elle est revenue

Deux nuits que je ne peux plus dormir. Je sais que tu vas revenir, comme tu m'es revenue les nuits d'avant. La nuit, tu es là, partout.
Nous avions pris la vieille voiture pour t'échapper mais tu nous a poursuivi. On ne peut t'échapper, ou que l'on va. Alors nous fuyions, toujours. Fuyions ces rêves trop difficiles, ceux dont on ne veut pas se rappeler.
Nous sommes allés chez toi, tu te tenais au pas de la porte. Tu nous attendais. Nous vîmes une lumière au fond du couloir. Tu étais impassible, fière, comme tu l'as toujours été.
Devant notre peur et incompréhension, tu nous fis un petit sourire béat presque naïf.
Je te demandai : "Mais que fais tu là ?"
- "Vous ne pensiez pas vous débarrassez de moi aussi vite out de même!"
- "Non... Sauf que... Enfin. C'est bien que tu sois de retour."
- "Bon, c'est la moindre des choses."
....
-"Réveille toi, il est 8 heures... Tu as un examen dans une heure."

Où es tu grand mère ?
Pourquoi es tu partie si vite ?
Si tu savais combien tu me manques.
Je regrette les choses que l'on n'a pas faites.
Les ballades en voitures que je t'avais promises mourante.
La promesse que tu m'as fait faire pour que je sois médecin, que je te guérisse, celle que je ne tiendrais jamais.
Où es tu grand mère ?
Si tu savais le chagrin que tu nous as fais.
Je t'ai vu partir et n'ai rien pu dire.
J'aurais voulu te crier combien je t'aime pour que tu restes.
Nous ne pouvions pas.
Nous nous tenions à côté de toi, te voyant partir.
Puis vint le silence, les larmes, les cris.
Dans mon cœur devenu silencieux, vibrent encore tes mots, vit encore ton regard et frétille encore ton âme.
Je t'aime.

5 commentaires:

Sublime-apothéose a dit…

Mes plus sinceres condoleances...Tu en parlais souvent avec affection....Que la force pour surmonter cette absence soit avec toi...Sinon, nous sommes toujours là...

marou a dit…

Mes plus profondes pensées t'accompagnent, si tu veux en parler je suis là pour toi !
Toutes condolences

Xander a dit…

Oh vous savez elle est décédée il y a un bon moment déja... C'était en Avril dernier.
Cependant, il est étrange comment ce n'est que maintenant que les souvenir qui sont liés à elle me reviennent; une sorte de rappel qu'elle est toujours là.

Aujourd'hui pendant mon examen, je me suis laissé aller à rêver pendant 10 minutes en regardant par la fenêtre, je la voyais dans le frétillement des feuilles jaunes des arbres.
Souvenirs...

Roumi a dit…

@Xander : j'étais très ému en lisant ta note avec ce récit de ce rêve. Je ne me suis quand même pas trop inquiété vu que je sais effectivement que ce deuil n'est pas d'aujourd'hui. Mais tu vois un peu là que ta manie touchante de rester dans le flou spatio-temporel crée parfois certains malentendus. :-)

Ton rêve est a priori assez simple et d'ailleurs tu donnes toi-même les éléments qui éclairent sa signification.
Les rêves de poursuite sont très fréquents et très souvent on n'arrive pas à échapper à la personne qui nous poursuit, comme si l'inconscient voulait nous rappeler le côté implacable de la vie et de nos obligations.
Ce rêve exprime d'après tes propres explications ton sentiment de culpabilité à l'égard de ta grand-mère (de n'avoir pas pu la sauver, de ne lui avoir pas dit certaines choses, ...).
Tu rêves alors de la fuite, c'est à dire que tu aimerais échapper à ce sentiment de culpabilité... mais le fait que ta grand-mère te poursuive montre que tu n'arrives pas à t'affranchir de cette culpabilité. Ce rêve traduit une sorte d'impasse.

Pourtant, tu dois chasser ce sentiment, Xander. Tu ne pouvais pas sauver ta grand-mère ; quand au fait de n'avoir pas pu lui dire certaines choses, beaucoup de gens le pensent et parfois même à tort. Ceux qui n'ont rien dit regrettent de n'avoir rien dit ; ceux qui ont dit des choses d'une certaine façon regrettent de ne pas avoir dit les choses différemment ; ... bref tout le monde est insatisfait et tout le monde ressent une forme de culpabilité à propos du décès d'un être cher. Il y a souvent une forme d'exagération dans ce sentiment de culpabilité.

Tu es jeune, Xander, alors tu dois aller de l'avant. Si tu penses réellement que tu n'as pas fait tout à fait tout ce que tu pouvais pour ta grand-mère, la seule chose à faire c'est de ne pas reproduire ce que tu considères comme des erreurs à l'égard des autres gens que tu aimes. Cette culpabilité, tu dois la transformer en un sentiment positif. Tu suggères par tes propos que tu étais réduit à la passivité vis-à-vis de ta grand-mère ; sois alors actif à l'égard des autres, c'est le meilleur remède à ce que tu ressens.

Ce genre de rêve arrive fréquemment quand on éprouve une certaine tension... tes examens peut être...

Sublime-Apothéose a dit…

Devant la beauté de ton hommage je voudrai emettre mon temoignage...J'ai perdu ma deuxieme grand mere il ya 5 ans et je peux te dire qu'une année durant j'ai souffert le martyre...A chaque fois que je pensais à elle j'avais une atroce douleur au creux du ventre....Comme quelqu'un qu'on aurait amputé d'un organe...C'etait trés douloureux...
Courage !!! Tu vas franchir le pas !!!