mercredi, novembre 22, 2006

Du nucléaire en Tunisie !

C'est avec une naïve fierté que le PDG de la STEG a annoncé dernièrement le lancement d'un projet qui verra l'installation d'une centrale nucléaire en Tunisie d'ici l'an 2020.
Je trouve étonnant que beaucoup de personnes s'enthousiasment par rapport à cela. Certes, il faut trouver de nouvelles sources d'énergies à même d'assurer la demande croissante du pays, surtout face à un pétrole de plus en plus cher. Mais le nucléaire est-il la meilleure solution ?
De nombreux pays, et à leur tête Allemagne, se sont lancés pendant les derrières années dans le démantèlement de leur industrie nucléaire au profit des énergie renouvelables telles que le solaire ou l'éolien.
Le nucléaire est dangereux et sale. En faire un choix stratégique pour notre énergie de demain doit être avant tout sujet à un débat public franc et sincère et non être imposé ou décidé par une seule personne.
Aujourd'hui, les énergies renouvelables deviennent de plus en plus concurrentielles. Prendre l'exemple sur l'Espagne (très en avance sur ce domaine) serait une bonne chose, parce que le nucléaire est devenu une technologie pour le tiers monde (le Maroc et l'Egypte pensent aussi à installer leurs centrales nucléaires), les pays développés ont quant à eux compris que le futur ne sera pas nucléaire mais écologique.
Devant des choix aussi stratégiques et cruciaux, la parole doit être avant tout au peuple, non aux politiques.

21 commentaires:

Anonyme a dit…

Ech y hemek anti ? Khalini an dabrou roussna maa l'atome .

Xander a dit…

Yhemmni 3ala khaterni tounsi oun défa3 3ala blédi...

exblonde a dit…

waw c'est quoi ce délire!!!

Houssein a dit…

Le nucléaire n'est pas si dangereux que ça, ou du moins ne l'est plus avec les nouvelles générations de centrales. C'est une bonne alternative.

Ce que tu oublie de dire c'est que plusieurs pays développés ont opté pour le nucléaire, dont notamment la France avec 78% de son électricité provenant du nucléaire, et certains pays nordiques.

Donc ce n'est pas forcément un mauvais choix. Néanmoins je suis d'accord avec toi que la sensibilité du sujet nécessite un débat et un consultation publique.

Anonyme a dit…

le nucléaire c'est pas sale, au contraire . Sinon, on est obligé de brûler une energie fossile pour faire de l'electricité et on en as pas assez .En plus elle coûte cher cette energie fossile, de plus en plus cher, il aurait fallut s'y prendre plutot pour faire cette centrale .
Qu'est ce qu'on as nous comme industrie pour que tu viennes parler de pollution . Vas voir aux usa ou en europe, les cheminées qui crachent tous les jours leur quantité de co2 .

Zied a dit…

pas bien ou pas, ca fait 20 ans qu'on parle de ce plan, ca prendra 20 pour le faire, et 20 ans pour corriger les erreurs, eh ben a lafin, on aura rien.

A mon avis, et j'insiste que je en connais rien sur le sujet de l'efficacite du nucleaire vs. ecologique, mais je pense c'est moins cher d'opter pour l'ecologique, que ce soit pour nos taxes, ou l'environnement(???)

nemella a dit…

le problème..n'est pas si c'est bien ou pas.; mais d'ou est ce qu'on va financer ça.. est ce que vous vous rendez compte ce que coute une centrale nucléaire.. et aton les fonds nécessaires pour en faire une?? sinon le nucléaire est moins polluant que d'autres énergie.. en tt k l'énergie de demain c'est le charbon et le gaz .. on devrait d'abord y penser si on veut survivre.. car si je ne me trompe .. de ce coté là .. on a encore des réserves..

Roumi a dit…

@Xander : sujet délicat... on en a déjà parlé un peu je crois. :-)

C'est vrai que, d'une certaine façon le nucléaire est dangereux et sale mais, si on dit les choses de manière aussi abrupte, on peut aussi dire de la même façon que les énergies renouvelables sont coûteuses et que les lieux de productions défigurent et encombrent le paysage. En vérité, le nucléaire a ses défauts et ses avantages comme toute autre source d'énergie. Il permet en tout le meilleur rendement au meilleur coût par rapport aux autres énergies ; il possède une capacité d'adaptation à la demande que n'ont pas les énergies renouvelables.

Tu as parfaitement raison de dire que certains pays ont effectivement tempérés leur engagement dans le nucléaire ; ils se reconvertissent partiellement dans des énergies renouvelables mais surtout, tous les observateurs le notent avec inquiétude, ils reviennent en particulier au charbon ! Quitter le nucléaire pour revenir au charbon, n'est pas un très grand progrès mais cela s'explique par la présence dans ces pays de ressources naturelles encore abondantes en charbon ou encore en pétrole ou en gaz ; a contrario, un pays comme la France qui n'a quasiment aucune ressource naturelle restera au nucléaire (40% de l'énergie consommée ; 78% de l'électricité consommée) plutôt que d'importer du charbon, du pétrole ou du gaz.

Les énergies renouvelables sont intéressantes mais présentent des inconvénients. Les zones de production ne peuvent pas être implantées n'importe où et doivent occuper de grandes surfaces pour des rendements efficaces. Il faudrait par exemple concentrer les éoliennes sur des surfaces relativement faibles car le vent n'est pas suffisamment fort et constant partout. Curieusement aussi pour ces éoliennes tout le monde est d'accord pour qu'il y en ait mais peu de gens acceptent d'avoir près de chez eux un champ d'éoliennes de 50 mètres de hauteur car cela défigure le paysage. De la même façon, l'énergie hydraulique qui est renouvelable est fort critiquée par les écologistes qui n'aiment généralement pas les barrages, y compris ceux qui règleraient des problèmes de sécheresse récurrents.

Pour en revenir aux éoliennes, il en faudrait beaucoup pour faire face à la demande existante. Exemple : huit éoliennes françaises implantées en Bretagne produisent l'équivalent de 0,06% de la centrale nucléaire française de Chinon. Rien que pour remplacer cette centrale, il faudrait planter plus de 13300 éoliennes en zone favorable.

Il faut enfin évoquer la question financière. Les énergies renouvelables coûtent nettement plus chères que les énergies classiques et ce paramètre entre en ligne de compte, en particulier pour les pays ne disposant pas de moyens considérables. Quant aux pays développés, tu as raison de dire qu'ils ont compris que le futur sera écologique mais tu devrais aussi préciser qu'ils ont compris que le coût en est considérable.
Dans les pays nordiques au niveau de vie globalement plus élevé qu'ailleurs, les particuliers investissent nettement plus par exemple dans l'implantation de panneaux solaires sur leurs maisons... mais il n'est pas donné à tout le monde d'agir ainsi. Un Français moyen devrait ainsi investir l'équivalent d'au minimum trois mois de salaire pour un tel équipement ; c'est donc un luxe ! Là où j'habite en banlieue parisienne il y a eu un unique projet de lotissement muni de panneaux solaires en 25 ans parce que les gens n'ont pas les moyens de payer les surcoûts de ces installations.
Quant aux installations publiques de capteurs solaires, elles sont coûteuses et il faudrait couvrir des surfaces considérables pour en tirer un profit maximum. De plus ce genre d'installation ne fonctionne évidemment qu'une partie de la journée et, faut-il le rappeler, l'électricité ne se stocke pas. Avec une centrale classique, on régule la production ; avec une énergie renouvelable, on ne régule rien, on subit... on consomme l'énergie renouvelable quand il y en a et ce qu'on ne consomme pas est perdu !

Alors jusqu'à preuve du contraire, on peut effectivement progresser dans l'utilisation de ces énergies renouvelables mais elles ne représentent que des sources d'appoint et non des sources principales de fourniture énergétique ; le choix principal reste donc bel et bien actuellement entre charbon, pétrole, gaz ou nucléaire... tant qu'il reste encore du charbon, du pétrole et du gaz...

Xander a dit…

@ tout le monde : Je vois que beaucoup croient encore que le nucélaire n'est pas une énérgie sale. Cela est faux et fait partie de la propagande des grands groupes du domaine tels que Areva. Si la France mise autan sur le nucléaire c'est parce qu'elle a fait un choix à un certain moment et que les enjeux financiers sont devenus énormes. Cependant de plus en plus de voix s'élèvent pour adopter les énergies renouvelables comme solution du futur.
J'ai pu visiter une centrale nucléaire, le centre de rechèrche de Cadarache ainsi que le site d'enrichissement d'Uranium de Pierlatte, je peux vous dire qu'à voir toutes les précautions qui sont prises, la sécurité et la manière dont tous les employés parlent, il doit bien y avoir un risque.
Les déchets nucléaires durent des millions d'années, est ce un joli cadeau pour les générations futures ?
Je ne doute pas des aptitudes et des compétences tunisiennes à gérer cela. Je pense cependant que l'éolien devient compétitif et que des pays tels que l'allemagne, l'espagne ou la grece, misent sur l'énergie solaire, dont le cout a diminué de façon incroyable en quelques années avec des gains de productivité impressionnants.
Il faut sortir du mythe nucléaire. Ce n'est pas une solution, loin de là !

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec xander (désolé mais j'aime pas ce pseudo :) mais bon ce n'est pas important)

1° pourquoi une décision aussi stratégique avec ses multiples implications pour le pays n'a pas fait l'objet d'un débat national impliquant les citoyens et les partis politiques (je pense en particulier au parti "écolo", la "Tunisie verte" qui n'a de parti et d'écolo que le nom - et encore...).

2° le nucléaire est une énergie "miraculeuse" : peu coûteuse et très rentable.

mais, parce qu'il y a un gros Mais. le nucléaire est potentiellement dangereux et même la maitrise parfaite de cette technologie ne nous prémunit pas contre un risque de fuite. il faut seulement se rappeler cette catastrophe qu'est Tchernobyl, qui a eu lieu dans un pays, la Russie, qui possède un savoir-faire certain en la matière. les nuages radioactfs ont survolé toute l'Europe et les gouvernements occidentaux ont minimisé leurs conséquences sur la faune et la flore alors même que des rapports scientifiques ont prouvé leur dangerosité réelle.

et puis les déchets nucléaires il faut bien s'en débarrasser quelque part. et soyez sûrs que ça ne se fera pas en France ou en Italie...

d'un autre côté je ne sais pas si la centrale prévue en Tunisie sera une affaire rentable car elle ne couvrira que 20% des besoins de la Tunisie en électricité (propos du PDG de la Steg dans Assabah d'aujourd'hui).

je me demande pourquoi on ne creuse pas la voie de l'éolien. si la France est pionnière dans le nucléaire, le Canada, lui, a son mot à dire dans l'éolien. pourquoi ne pas profiter de l'aide des canadiens.

je sais qu'il y a des promoteurs tunisiens et US qui ont planché sur la question de l'éolien et qu'ils ont fait toutes les études nécessaires notamment l'identification des foyers éloliens (Hawarya...). ils ont été royalement snobés par les pouvoirs publics qui ont commencé à s'y intéresser après la flambée des cours du pétrole.

Anonyme a dit…

"le nucléaire est un enjeu énorme pour la France".

... d'autant plus qu'elle exporte une bonne part de l'électricité produite à bcp d'autres pays européens.

pour précision, l'Allemagne a démantelé ses centrales sous la pression des Verts qui étaient au gouvernement. comme quoi, ça sert à quelque chose de partager le pouvoir avec les écolos (et le partager tout court).

autre précision : en GB, les centrales nucléaires sont gérées par des... privés ! on imagine bien les conséquences quand la rentabilité l'emporte sur la sécurité...

Anonyme a dit…

@roumi. un ami qui compte construire sa maison quelque part "fel khlé" près de Manouba m'a parlé d'éoliennes portatives qu'il a vues dans un salon spécialisé en France. elles seraient peu coûteuse (un peu plus d'une centaine d'€ et produiraient de quoi fournir en énergie sa futur maison.

si tu as plus de précisions je suis preneur...

Roumi a dit…

Voici deux adresses à propos des petites éoliennes :
http://www.jpproduct.com
http://www.krugwind.com

J'avoue que je n'en sais pas beaucoup plus à ce sujet... ce genre d'équipement reste un truc de riches ou d'écologiste exhalté à l'heure actuelle... et j'ai beau regardé au cours de mes pérégrinations en France, je ne vois pas vraiment d'éoliennes et de panneaux solaires chez des particuliers.

Moi je suis tout à fait pour le développement de ce genre de production d'énergie renouvelable et si c'était abordable et vraiment intéressant, je serais ravi de m'équiper. Cela étant dit, je pense que c'est pas encore le moment.

Et même si j'aimerais bien avoir une éolienne ou des panneaux solaires, ça ne m'empêchera jamais de saluer l'intérêt (pour la France en tout cas) du nucléaire... et de souligner l'hypocrisie d'un certain nombre d'écologistes de pays riverains qui, au nom de grand principe bien sympathique, démantèlent leurs centrales nucléaires mais s'approvisionnent partiellement en France. Les beaux principes trouvent là leur limite il me semble... faire assumer ses choix écologiques par les autres, c'est facile.

Si la France a misé sur le nucléaire, c'est parce que le seul combustible dont elle dispose de manière convenable est l'uranium. Les pays voisins au nord disposent de charbon, pétrole et/ou gaz, ce qui a déterminé des choix quelques peu différents. Chaque pays a recherché, recherche et recherchera une relative autonomie énergétique avec les moyens dont il dispose.

Le nucléaire produit des déchêts, en particulier radioactifs ; l'essentiel (environ 90%) ont une durée de radioactivité de l'ordre de quelques centaines d'année ; les 10% restants ont une durée de vie radioactive extrêmement longue en particulier l'uranium 235 et plus encore l'uranium 238. Ces déchets radioactifs sont traités de diverses manières qui ne sont pas forcément satisfaisantes à l'heure actuelle ; personne ne s'en satisfait mais des recherches sont consacrées à la façon de réduire au maximum les risques et de réduire cette radioactivité. Le problème ce n'est pas en soit la radioactivité, qui existe à l'état naturel, mais sa concentration. On ne peut qu'espérer des progrès dans le domaine du traitement des déchets et il est certain que des améliorations viendront dans ce domaine. J'ajoute que la France stocke ses propres déchets nucléaires. La France a même tendance à accueillir des déchets nucléaires étrangers puisqu'elle est l'un des seuls pays à maîtriser des techniques de retraitement.

Il ne faut pas sombrer quand même dans l'idéalisme ! Les énergies renouvelables ne sont pas plus LA solution miracle que le nucléaire. Il s'agit de solutions parmi d'autres et aucune n'est parfaite. Le mieux que l'on puisse faire est une utilisation conjointe d'énergies renouvelables et d'énergies classiques.
Les énergies renouvelables permettent de rééquilibrer la production entre des énergies peu ou pas polluantes et d'autres plus polluantes. Mais jamais les énergies renouvelables ne pourront se substituer totalement aux énergies classiques à moins que l'on accepte d'être privé de courant électrique dès que le soleil disparaît ou dès que le vent tombe... parce que le stockage d'électricité est limité à moins d'utiliser des batteries... et encore... et puis les batteries, ça pollue aussi...
Alors il y aura toujours besoin d'énergie classique polluante même si on augmente la part des énergies renouvelables.

Le problème pour la Tunisie c'est le suivant : est-ce que l'on cherche une énergie d'appoint, auquel cas on peut se tourner vers des énergies renouvelables, ou est-ce que l'on cherche un apport significatif d'énergie, auquel cas il faut passer par les moyens classiques, charbon, pétrole, gaz ou nucléaire. Si cette centrale doit couvrir 20% des besoins de la Tunisie, c'est plutôt un apport significatif il me semble et c'est pas alors avec du vent ou du soleil que cela sera possible.

Moi je suis écologiste dans l'âme, j'ai de bonnes connaissance en zoologie, botanique, géologie, ... mais franchement je ne suis pas un idéaliste dans ce domaine ; on ne peut pas faire croire que l'énergie renouvelable pourrait se substituer totalement et remplir les mêmes attentes que les énergies classiques.

@Xander : désolé mon ange mais tu sais bien que le nucléaire est une des rares choses sur lesquelles on n'est pas d'accord... néanmoins je demande l'armistice. :-)

Anonyme a dit…

J'espère que cette fois ci on tiendra compte de l'avis de roumi qui n'arrête pas de vous expliquer que les energies renouvelables ne sont que moyens d'appoint .
Concernant la dangerosité des centrales nucléaires, elles le sont effectivement pous ceux qui inteviennent aux abords du coeur, ou ceux qui font la maintenance sur la tuyauterie qui véhicule le liquide de refroidissement par exemple. Tous ces espaces sont confinés, chacun enveloppant l'autre comme les poupées russes .
Il y a des sas pour passer d'un espace à l'autre et des douches pour laver les poussières radioactives . Tout matière, ou tout vêtements ou gants et laissés sur place, par les employés . Il y a des proçedures spéciales pour les évacuer dans des fûts spéciaux. Les personnes qui interviennent ont des appareils de detection de radio activité et ils ont des temps d'exposition a ne pas dépasser suivant l'endroit . Ils ont droit à une dose maxi annuelle . Il y a des cas ou cette dose est reçu en peu de temps et c'est la mort assuré, ou pour des doses inférieurs, ce seras des cas de cancers . Ces doses dangereuses, on ne les atteints que si par exemple on ouvre une tuyauterie contenant un fluides hautement radio-actifs ou des poussières ou une exposition très longue dans une zone proche du coeur . Ces zones sont tellements sécurisés et le nombre de personnes mobilisés à l'extérieur pour chaque personne à l'intérieur fait que c'est pas facile de se contaminer .
Concernant les déchets, y peuvent êtres enterrés comme c'est le cas en france dans des puits avec galerie très profond . Les déchets ne sont pas en vrac, ils sont dans des fûts vitrifiés pour empêcher toute fuite de radioactivité . Les déchets de combustible sont retraités à la hague en france .

Concernant les micro-éoliennes, j'ai visté quelqu'un dans le 88( les vosges) je crois que c'était à neufchateau . Faudrait que je retrouve le catalogue ou le site internet . Il a aussi des panneaux solaires, mais faut pas rêver, ça revient cher tout ça et ça fait pas grand chose en watts .Sinon, il y en a un autre dans le sud, je ne sais plus ou est ce qu'il est celui là, mais c'est des minis-éoliennes, je crois que c'est suffisant pour une maison .

Anonyme a dit…

Tu te trompes en disant que le nucléaire devient l'énergie du tiers monde, si tu es au courant, les dix plus grandes puissances mondiales (excepté les Etats Unies) viennent de signer le projet de la création de la plus grande centrale nucléaire qui sera basée en France, ce projet date de dizaines d'années de préparation...

Anonyme a dit…

Le gouvernement Tunisien a opté aussi pour l'éolien (www.webmangercenter).

Xander a dit…

@ Anonyme : Il y a une grande différence entre le réacteur ITER qui sera installé en france et la technologie nucléaire classique qui est en train de se populariser...
Il s'agit pour ITER d'un réacteur à fusion nucléaire, qui est à 100 % écolo puisqu'il fonctionne à une forme d'eau (appellée eau lourde) et qui se trouve en quantité infime de facon naturelle dans l'environnement. Les rejets de ce réacteur ne sont pas du tout radioréactifs. C'est probablement la technologie du futur et elle n'a rien à voir avec celle qui est utilisée aujourd'hui et que les pays développés exportent vers les pauvres parce qu'ils savent que le futur sera autrement.
@ Yesterday : Pour ce qui est de l'info sur l'installation de l'éolien en Tunisie, cette actualité est apparue bien après la publication de mon post (peut être en réaction à celui ci ?).
Je ne peux qu'être heureux à cette nouvelle.

jehech a dit…

Iter, c'est un projet expérimentale pour essayer d'adopter et de maitriser la fusion nucléaire qui n'as rien à voir avec la fission nucléaire . La fusion nucléaire équivaut à recréer sur terre les conditions règnantes dans le soleil . C'est pas gagner, il faut pouvoir créer des matériaux capable de supporter des températures de l'ordre du million de degrés celsius . Le seul moyen qu'ils ont trouvés, c'est de créer un énorme champs magnétique qui va maintenir le magma en lévitation .

jehech a dit…

Il n'y a donc aucune garantie de succès . Il se base sur beaucoup de théorie et ils essayeront de mettre tout ça en oeuvre sur le site de cadarache . Ils ont jusqu'à 2050 pour y parvenir .

Lobs a dit…

du nucléaire...au pays du soleil :(

atomicpower a dit…

Le nucleaire est propore et sûr.
Nous avons des compétences pour le faire fonctionner corectement. Les dechets nucléaires serons vitrifiées ou transmutés et ne poseront pas de problèmes. Le nuléaire nous produira une source d'energie pour la base de production. 1 tranche = 1/3 des besoins du pays relativement peu couteuse : ça eut dire qu'on aura moins de coupures d'électricité en moins d'aout pendant les matchs de foot quand tout le monde est à la maison et que la clim est à fond. ça veux dire qu'o pourra relancer l'industrie tunisienne et qu'il y aura donc plus de travail pour les jeunes tunisiens. ça veux dire que c'est pas de geant vers le progrès scientifique, économique, et social. Ca veux dire que toi Xander tu vas lire un peu plus sur le sujet pour corriger un peu tes préjugés et idées fausses. Je te conseille les revues clefs du CEA comme bonne documentation scientifique et rationnelle à la place des sites de sortir du nucléaire naïfs et frivoles.
Les revues clefs du CEA sont dans le lien suivant.
http://www.cea.fr/le_cea/publications/clefs_cea
Bonne lecture à toi et tous les autre!