mercredi, novembre 23, 2011

Qu’est ce que l'identité tunisienne ?


Le débat sur l’identité nationale a occupé une grande partie du débat pré-électoral en Tunisie. Ainsi, pour beaucoup d’électeurs, la différence entre les partis se jaugeait à l’aune de leur attachement plus ou moins affiché à la supposée « identité arabo-musulmane » de la Tunisie. Qualifier ce débat d’inutile comme l’ont fait certains serait une erreur ; en effet, si la question se pose avec autan d’insistance, c’est que le besoin de réponse est réel. L’ampleur prise par le débat pourrait s’expliquer par deux raisons sans doute non exclusives: la première est la profondeur de la crise identitaire ressentie par une partie de la population, la deuxième est le besoin de retrouver des repères à un moment où ils sont le plus perturbés suite à la révolution et à l’effervescence intellectuelle qui l’a suivie et où tout pouvait être remis en cause et contesté.
Je ne m’attarderai cependant pas ici sur les raisons du débat, mais essayerai d’exprimer mon opinion sur cette identité de la Tunisie.

Qu’est ce que l’identité d’une nation ?
L’identité, au sens général, est l’ensemble de caractéristiques qui permettent de déterminer une chose et de la différentier d’une autre.
L’identité d’une nation serait donc l’ensemble des caractéristiques qui font qu’une nation est une et non une autre. Ces caractéristiques sont très nombreuses dont la plus évident serait le territoire et le drapeau ; viennent ensuite les caractéristiques culturelles, telles que la langue, la religion, l’histoire, l’architecture, les traditions, les coutumes… Mêmes certains phénomènes sociaux permettent de caractériser cette identité tels que la cuisine, le chant, les contes populaires, les superstitions…
L’identité d’une nation n’est donc pas un concept abstrait et vide de sens, elle est intiment liée au peuple qui la crée, qui l’entretien et qui la fait évoluer.

Une pseudo-définition réductrice
Si l’identité rêvait tant de formes et tant de manifestations, comment peut-on alors prétendre défendre l’identité tunisienne en la réduisant à une supposée identité arabo musulmane ? Identité, finalement, factice ne revêtant aucune réalité, car la question la plus importante à se poser est : que veut-on dire par arabo-musulman ?
Par « arabe », désigne t-on la langue arabe ou l’ethnie originaire de la péninsule arabique ? La question mérite d’être posée.
En effet, si c’est l’ethnie qui est désignée, la Tunisie est loin d’être arabe, étant formée en grande majorité de berbères. Cette identité berbère que Bourguiba a tant combattu sur l’autel de « l’unification » de la nation, bien qu’en peine, est bien réelle.
Et si c’est la langue qu’est on désigne, alors de quel dialecte s’agit-il ?
Car l’arabe du Maroc n’est pas celui de la Tunisie, ni c’est celui d’Egypte ou du Yémen, et ces dialectes, ne sont pas des « déformation » ou des « sous-langues » qu’il faudrait combattre, au contraire, cela est le signe même de la diversité et de la vivacité de celle-ci. Ces dialectes sont tout ce qui reste vivant de la langue arabe originelle, qui, elle, est bien morte depuis bien longtemps. Ne vivent en effet que les langues qui évoluent, qui suivent leurs temps, qui se transforment et qui s’enrichissent. Dans le cas précis de l’arabe, ce sont les dialectes qui remplissent avec beaucoup de succès cette fonction.
L’identité arabo musulmane est, nous le voyons bien, elle même d’une variabilité et d’une diversité énorme. Ne nous hasardons donc plus à vouloir réduire l’identité de la Tunisie à ses seuls caractères arabes et musulmans qui bien que réels sont en réalité indéfinissables car multiples, mais définissons et défendons  la Tunisie dans toute sa diversité.


Pour une identité tunisienne
Qu’il paraît pauvre aujourd’hui ce slogan « Identité arabo-musulmane de Tunisie », qu’il paraît insignifiant ! Comme si un peuple avait besoin qu’on « défende » son identité ? Le peuple et la nation créent et synthétisent leur propre identité.
L’identité ne s’impose pas, ne s’importe pas ! Elle se pratique !
Ceux qui s’érigent en défendeurs d’une identité figée et conceptuelle, le font soit dans une visée populiste ou pour imposer un modèle de société importé et étranger à la Tunisie.

video


Il faut aujourd’hui militer pour une réelle identité Tunisienne, la seule authentique et concrète, la seule qui existe réellement. Luttons contre ces tentations uniformisatrices qui, au nom d’une idéologie tentent de gommer les particularismes des nations pour les figer dans un ensemble culturel et religieux momifié, sanctuarisé et mort.
Les Tunisiens ne ressemblent à aucun autre peuple et c’est tant mieux. Détachons nous de ce besoin de nous arrimer à une entité qui n’en est pas une et sachons affirmer ce qui nous différentie. Soyons fiers d’être nous mêmes et affichons fièrement notre différence, notre tunisianité, nos valeurs, nos idées, notre culture et notre histoire !

Pour aller plus loin :