vendredi, juin 23, 2006

Comment fonctionne le net en Tunisie 1/2

Vu qu'il y a eu des questions concernant le filtrage (ou censure, appelez la chose à votre guise), je vais essayer d'expliquer le plus clairement possible comment fonctionne le net en Tunisie pour ceux qui ne le savent pas encore ou qui n'ont pas les idées bien claires.
Alors en Tunisie, pour accéder à Internet, tout passe par l'ATI qui est en quelque sorte le gendarme et le promoteur de l'Internet en Tunisie. Bien que vous pensez souscrire un abonnement chez un fournisseur d'accés privé, disons Wanadoo ou hexabyte, vous vous abonnez de façon directe chez ATI. En effet, c'est l'ATI qui fournit la connexion de la Tunisie à l'international, et il n'y a que lui qui la founit. Les fournisseurs n'ont pas le droit de se connecter dirrectement au "backbone" internet mondial, comme cela se passe partout dans le monde, mais doivent absolument passer par ATI. Pourquoi ?
Pour que ATI puisse garder un oeil sur le traffic du net tout simplement. Au début, ATI était nécessaire vu que la connexion à l'internationnal était trop chère et donc cette solution était intéréssante pour promouvoir la connexion et supporter une partie du cout de la connexion. Mais aujourd'hui, ce rôle n'a plus de raison d'être, et c'est devenu le principal obstacle au développement du net en Tunisie.
Nous sommes à un moment où il est primordial de consacrer l'initiative privée de laisser le net se régir par les lois du marché et la liberté d'entreprendre. Le net Tunisien ne décolle pas, il n'a jamais décollé et ne décollera jamais si l'on reste dans ce mode de tutellisation. Je tiens à remarquer qu'il y a quelques mois quelques députés ont appelé à la privatisation de l'ATI. Celà peut paraitre étonnant, mais c'était à mon avis une manière de dénoncer la censure et la tutelle économique qu'exerce l'ATI sur le monde du net en Tunisie.
Alors arrêter la censure ne veut pas dire que tout le monde peut faire tout et n'importe quoi sur le net. Pas du tout. D'ailleur j'ai fais une rechèrche à ce sujet à mon écolé qui a reçu la meilleure note (ce n'est pas pour me venter mais pour dire que je sais donc de quoi je parle). Eliminer la censure, c'est toujours garder un oeil, mais sanctionner à postériori, et ces sanctions peuvent être de diverses sortes... En Europe par exemple, il n'y a pas de censure, mais le net est très bien surveillé, pareil aux états unis. Je pense que l'on devrait s'orienter vers ce modèle. C'est primordial, parce qu'aujourd'hui nous avons attient un tel point de peur que plus rien n'avance. Quand nous avons lancé il y a une année exactement le site Supcomiens.com, un prof de notre école nous a lancé : Ah les jeunes! attention vous pouvez aller en prison... Moi je ne vous suis pas. Pareil pour le directeur de l'école : Moi je ne m'engage pas avec vous, je ne veux pas avoir des problème.
En gros, on ne demandait pas des encouragements, mais on n'a recu que des réactions de peur. C'est grave à mon avis.
Savez vous que la plus part des sites tunisiens sont hébergés à l'étranger ? Une petite rechèrche avec who is vous donnera une bonne idée.
Bref, c'est compliqué, il y a beaucoup de choses à dire et à changer.
J'espère qu'après ce post mon blog ne sera pas censuré... On verra bien ...

4 commentaires:

Roumi a dit…

@Sup'Co : ça marche ! Merci pour ces explications (j'attends le 2/2). Au pire tu me l'enverras par mail.
Espérons alors que les choses pourront évoluer. Il est exact qu'un Etat a toujours les moyens d'exercer une surveillance et que cette surveillance est nécessaire dans certains domaines comme la lutte contre certaines délinquances. Dans d'autres domaines l'Etat doit au contraire favoriser le débat, la discussion, toutes ces choses qui font avancer la démocratie et rendent la nation plus développée à tout point de vue. Tout est affaire d'équilibre.
Bon j'te laisse j'ai un mail à écrire. :-)

M2K a dit…

Même si je pense que c'est abusé de leur part de tous censuré, mais je sui s pour le contrôle des sites X et politqiues, ca ne créer que des problèmes

kassus a dit…

Je suis d'accord avec toi, je n'aime pas la censure. Internet est un monde de libertés et doit le rester. Malgré tout ce que fait l'ATI, ils ne pourront jamais réélmlement contrôler l'information sur le net, l'information passe et passera toujours. Sur Internet lorsque tu coupes une branche, il y en a mille autres qui poussent !

Amor a dit…

Merci Sup'Co, trés clair , trés complet. ATI, comme agence du tabassage d'internet :)

PS: il n'est pas encore censuré ton blog... pas encore...