jeudi, août 02, 2007

Oh my Gad !

La soirée de Gad el Maleh hier à Carthage est sans aucun doute la meilleure soirée du festival de Carthage de cette année. En effet, c'était la foule des grands jours et même la fille du chef est venue illuminer la soirée de son auguste présence.
A 18h, heure d'ouverture des portes pour l'amphithéâtre Romain, la foule était déjà amassée en nombre et ce fut une véritable déferlante afin d'avoir les meilleures places pour voir au mieux l'humoriste le plus populaire de Tunis.
Tout le public était déja en place à 21 heures et il n'y avait plus de place du tout, très nombreux étaient ceux qui étaient réstés debout, ou alors avec une moitié de fesse sur une pierre et l'autre moitié à l'air... Ce n'est qu'à 22 heures pétantes que le spectacle commença pour deux heures d'humour non stop.
Visiblement impressionné par le public, qui au détour, connaissant tous les numéros par coeur, criait en choeur les clous avant que Gad n'ait commencé... C'est alors qu'à commencé le spectacle à proprement dit: de l'improvisation, pure et dure. Et c'est aussi à ce moment là que l'on est saisit par le génie de cet humoriste hors pair. Cela dure deux heures, un pur délice...
Adaptant un peu le spectacle aux tunisiens, Gad se lança même sur une blague sur le 7.
"On a un ami tunisien, que l'invite pour la bonne année... Vous savez, quand la bonne année approche, il fransis font un décompte, mais alors, le tunisien, il commence toujours à 7. 7, 7, 7... On n'a jamais compris pourquoi... Là je pense que je comprends..."
Silence dans la présence...
Une autre blague, certainement moins politique et plus superficielle, dès son entrée sur scène.
"Ah... Je dois vous dire, je suis fatigué... J'ai passé la nuit à Carrefour... Ah oui... Tu demandes les gens dans la rue ce qu'ils ont fait, ils te disent, je suis fatigué, je suis allé à 4heures du matin à Carrefour..."
Bref, comment vous décrire un pur bonheur de 2heures ? C'est impossible ! Il faut le voir...
Visiblement ému par l'accueil de folie que lui ont réservé les Tunisiens, Gad est revenu sur scène pour remercie toute l'équipe ainsi que le public, qui lui "a réalisé son rêve"...
"Je n'ai jamais vu ca... Personne ne voudra me croire à Paris..."

Merci Gad !

10 commentaires:

assouma a dit…

J'y étais :)
J'ai adoré ses blagues sur les sms le 3 7 et 9 :)
et j'ai aussi adoré quand il a chanté petit oiseau au début, c'était de la folie, on a beaucoup rigolé :))

Mils a dit…

De l'impro, des sketchs de son nouveau spectacle, des anciens remodelés selon le contexte bien propre à cette soirée ... un baptême réussi qui en appel d'autres .. sûrement !

kassus a dit…

Sahha lik !!! j'aurais vraiment aimé y être :/

Tarafa a dit…

Nous le Tunisiens nous avons le sens de l’humour et aussi un esprit trèèèèèèèèèès larges. En effet, nous aimons beaucoup (à la folie) les artistes comme Gad Elmaleh, Arthur, Patrick Bruel, Michèle Boujnah, et ca n’à aucun relation avec leurs profil comme des juifs sionistes très activistes et même membres dans l’armée israélienne (cas de PB). J’espère qu’un jour un artiste comme Dieudonné aura le privilège de Carthage et 1% de la folie des tunisiens.
Allah galeb wakahou. Zaghreti ya dhawia elbled mechya lelhawya.

Mira a dit…

Xander , comment tu fais pour les attirer? :p

Xander a dit…

@Mira: Chot ? C'est incroyable quand même! Un vrai attrape barbus :)

marou a dit…

Tarafa ta gueule!!!

kaiser a dit…

sa77a !

Je l'ai raté à Montréal et Ici.

Anonyme a dit…

Tu te fatigues pour rien ya tarafa
Khalihom fi 7elmhom .

kahlouchaa a dit…

g raté ce spectacle de merveille dommage......