mercredi, octobre 26, 2011

Non, Ennahdha n’est pas majoritaire… loin de là !

Après des jours de stress et d’attente, les premiers chiffres des élections commencent à être publies. Et ces chiffres sont édifiants ! Ils expliquent à eux seuls les raisons de la surprise électorale que la majorité des tunisiens ont ressenti suite à l’avance substantielle que le mouvement Ennahdha a connu.



Le constat

Bien qu’il apparaisse indubitablement que le mouvement Ennahdha soit une force politique majeure de la scène Tunisienne, concentrant en moyenne de 20 à 30% des voix, elle est bien loin d’être majoritaire ! On en voudra pour preuve les chiffres suivants des circonscriptions de Nabeul 2, du Kef et de Monastir où, bien qu’arrivant en tête avec un nombre respectable de sièges, Ennahdha ne représente que respectivement : 27%, 28% et 19% des voix ! 
Décompte des voix à la circonscription de "Nabeul 2"

 Décompte des voix à la circonscription de"Kef"

Décompte des voix à la circonscription de "Monastir"

De même, le système électoral lui a même permis d’obtenir jusqu’à 33% des sièges à Monastir alors qu’il a obtenu moins de 20% des voix !

Il est clair que ce scrutin a faussement mis en avant ce parti qui a profité de l’effritement des voix sur les petites listes de partis inconnus sans base populaire et sur les listes indépendantes. Ces fameux indépendants et ces petites listes qui se voyaient déjà élues ne représenteront finalement que 5% des élus de l’Assemblée Constituante. 

Ainsi, un fait un clair : 50% des voix des tunisiens sont représentés par 5% des sièges à l'Assemblée Constituante ! Tel est le vrai choc de cette élection ! La représentativité de cette assemblée apparaît ainsi considérée toute relative !

Il ne s’agit pas ici de trouver un coupable. Le système électoral ? Les petits partis ? Les indépendants ambitieux ? Probablement, tous et aucun à la fois.
Mais il faut cependant se rendre à l’évidence éclatante des chiffres, ces centaines de milliers voire ces millions de voix n’ont servi à rien, sauf à mettre faussement Ennahdha en avant.
Bien que n’appréciant guère le terme d’ « inutile », car ces votes naissent généralement d’une conviction forte et sont donc des voix de raison, il faut bien se rendre à l’évidence qu’elles ont été peu productives et n’ont fait qu’accentuer le score d’Ennahdha qui, bien qu’honorable, est loin d’être un plébiscite ! Nier ce fait serait soit faire preuve de mauvaise foi, soit d’un du déni de la réalité.



Déconstruire le mythe



Il est aujourd’hui urgent de déconstruire le mythe qu’Ennahdha essaie d’édifier et de nous imposer : Non Ennahdha n’est pas majoritaire et ne représente pas l’opinion de la majorité des tunisiens. Elle ne rassemble tout au plus que 30% de la population. Ce qui, au demeurant, est relativement en accord avec les sondages effectués quelques semaines avant les élections.

Il est probable qu’Ennahdha ait bien compris ce facteur, d’où ses intentions affichées d’ouverture et de modération pour la formation du nouveau gouvernement, et ses signes de conciliation sur la polygamie, les Droits des femmes et les Droits de l’Homme.



L’espoir



Il faut aujourd’hui que les partis politiques de la nouvelle opposition intègrent clairement ce facteur et reprennent espoir car rien n’est perdu et loin de là ! Il faut qu’ils contribuent à déconstruire le mythe et à mettre en avant la diversité de la société tunisienne.

De toutes les manières, il est certain que ce vivier de voix « inutiles », qui atteint parfois les 50 % dans certaines circonscriptions, est le futur électorat de l’opposition. Car s’il n’a pas voté Ennahdha aujourd’hui, c’est qu’il n’est probablement pas sensible à une telle idéologie et à son projet rétrograde, voire les rejette.

Il va donc falloir aller chercher cet électorat par la force de la persuasion, par un discours rassurant, fédérateur et des solutions réalistes et concrètes à ses problèmes.

N’oublions pas que de nouvelles échéances électorales : présidentielles, législatives, locales, nous attendent dans quelques mois, et que le temps passera très vite! Alors, rassemblons nous ! Fédérons nous autour des valeurs qui fondent notre Tunisie et cristallisent le fondement de notre identité ! Ne cédons pas au défaitisme et à la sinistrose et ensemble, laissons les égos, les petites prétentions adolescentes et les ambitions creuses, et unissons nous autour de partis forts, puissants, aux programmes clairs et à la visibilité importante. Occupons le terrain des idées et de l’action.

Dans ce paysage politique encore jeune, tout est possible et les forces qui aujourd’hui profitent de la profusion et de l’éparpillement des voix ne seront pas éternellement majoritaires.

La démocratie est faite de cela, de flux et de reflux. Sachons garder espoir et ne baissons pas les bras ! N’oublions jamais que le champ des possibles est énorme et que le plus dur reste à faire !


MAJ : Suite aux remarques de certains commentaires concernant l'échantillon de circonscriptions sélectionné, ci-dessous un complément sur les autres résultats définitifs proclamés jusqu'aujourd'hui.
Nous restons donc bien loin des 60% de voix Nahdhaoui qu'évoquent certains militants et supporters de ce parti, la moyenne se situant aux alentours de 30 à 35%.


Je mettrai en ligne, le résultat définitif des voix dès qu'ils seront proclamés.
Décompte des voix à la circonscription de "Manouba"
Décompte des voix à la circonscription de "Jendouba"

Décompte des voix à la circonscription de "Zaghouan"

Décompte des voix à la circonscription de "Tataouine"


MAJ 2 : Sur ce tableau un suivi des résultats en temps réel avec les pourcentages de voix obtenus pour chaque parti. Les listes indépendantes ne sont pas listées car trop nombreuses. Merci à Arabasta.

47 commentaires:

yassine a dit…

et si les voix inutiles étaient des voix pour le parti ennahdha?? ça aurait boosté encore plus ce parti et peut être avoir plus de sièges... Tant qu'on ne sait pas pour qui étaient ces voix, on peut pas prévoir ce qui aurait pu se passer :)

Zied a dit…

Ennahdha, un électorat largement sur estimé qui a bénéficié des votes inutiles. Attendons les chiffres et les analyses définitives pour tirer les leçons et organiser la riposte!!!

Anonyme a dit…

bravo pour l'article le plus intelligent de ces 2 derniers jours ... trop de poudre aux yeux n'aveugle pas mais réveille !

Anonyme a dit…

Quand les sages parlent on doit les écouter...

ruisseau a dit…

je partage votre avis,moi également j'ai parlé de ce phénomène mais d'une manière plus simple, merci pour les détail

Anonyme a dit…

mr yassine, voix inutiles signifie des gens qui ont voté pour d autres parties genre "dostourna", "POCT"...qui n ont pas eu de sieges. donc c t pas pour ennahdha

anonyme x a dit…

mais si ces voix que tu as qualifié d'inutiles n'aurait pas été comptabilisés, le quotat électoral aurait fortement chuté, ce qui donnerait à ennahdha un nombre de sièges bien plus important ...

Anonyme a dit…

Pourquoi ne pas mettre les circonscriptions ou Ennahdha a reçu plus de voix que de places (en pourcentage), ce que vous raconter peut être vrai mais il faudrait attendre les résultats définitifs et voir EN SOMME le pourcentage des voix pour Ennahdha et le comparer à leur nombre de places

Anonyme a dit…

liked your detailed lost votes
that magnified annahda victory and gave us the chance to look at a grave voting system.
we should use the australian system
by which your vote can be used for secon,third choice...
if your preferred vote is not tops than it goes to the second or third
and not wasted.
loved that photo of carthage gate in dougga.

jam a dit…

faut voir les choses en face et préparer la riposte et ç tt !!

Anonyme a dit…

Non, je ne suis pas d'accord avec votre analyse basee sur des suposition qui ne tiennent pas la route. il est reconu que le systeme proportionel est le plus apte a meme d'octroyer a chaque parti le nombre de sieges qui correspond reelement a sa base d'electeur, mais biensure que l'efritement des voix sur de petites listes donne la majorite a un parti alors qu'il n'a pas cette proportion de voix exprimees; cela ne touche en rien a la democratie ni a la valeur du systeme proportionel lui meme, car pour arriver a un resultat comme vos calcules le veulent: il faudrait que la scene politique soit bipolaire (2 partis/coalition seulement) ce qui ne peut etre le cas dans une democratie naissante, peut etre dans le future.
Je dois avouez que votre article console bien ceux qui garde un arriere gout amere au londemain des elections.

Anonyme a dit…

J'ai commencé à m'intéresser a ton article mais j'ai décroché a partir de par exemple kef Monastir et Nabeul. Faire cette analyse en se basant sur le résultat de 3 circonscriptions sur qq dizaines ne donne aucune crédibilité à ton article. Nice try.

Anonyme a dit…

article très intéressant, il est en effet très important de rester vigilant, Ennahdha ne représente que 30% des voix, les 70% restants ne partagent pas leurs valeurs et ont voté pour d'autres partis!!!! Nous sommes donc nombreux et nous devons faire entendre notre voix!!

MehdiM a dit…

Ce raisonnement est partiellement faux Skender.
On prend Nabeul par exemple. Il y'a 40% de voix inutiles tu dis. Si on donne 10 pourcents de ces voix à tous les grands partis FDTL,PDM,PDP etc., et ben la répartition des sièges serait la même ;)

Anonyme a dit…

Cette analyse ne couvre qu'un type de scenario. Il y en a beaucoup d'autres: un exemple que j'ai vu recemment est le scenario ou les voix d'Ennahdha avoisinne les 25.000 dans un district particulier, celui du 2e parti 8000, celui du 3e 7000; repartition des sieges: Ennahdha 2, 2e parti 1, 3e parti 1. Donc scenario tres different a celui que vous decrivez, et ou le poids des partis moins representes est proportionellement sur-value en comparaison avec Ennahdha. Votre hypothese n'est donc pas necessairement a confirmer.

Amine a dit…

https://www.facebook.com/pages/Tout-le-monde-en-parle/154252817920457

Pas toujours vrai ce raisonnement, car par exemple à Mannouba, Ennahdha a eu 41% des voix et seulement 33% des sièges.

L'affirmation : "Ainsi, un fait un clair : 50% des voix des tunisiens représentés par 5% des sièges à l'Assemblée Constituante !" reste aussi à démontrer, je ne comprends pas comment on y parvient !

Rio a dit…

Je trouve cette interprétation très simpliste.
Prenons le cas 2 comme support.
ça vous semble normal que le premier ai 2 sièges avec 23000 voix alors que le dernier ai 1 siège avec 3611 (7 fois plus de voix pour le premier et que 1 siège de plus).
C'est encore plus flagrant dans le 3 exemple.
Et c'est vrais pour tous les partis qui ont beaucoup de voix.
Ne donnez donc pas la faute aux autres partis [listes indépendantes], car eux aussi auraient pu n'avoir que quelques voix insignifiantes si les partis traditionnels avaient su convaincre.
Et puis, il aurait fallu réagir avant, quand il première anomalies ont été constatées, avant d'arriver à cette mascarade. :-((
Maintenant, ça sera compliqué de se battre contre un partie qui ce dit être en ligne avec les lois de dieux.
Les autres serons forcement des "koffar".

Anonyme a dit…

ennahdha ne pourra pas avoir les voix des inutiles car leurs adeptes sont des disciplinés qui ont voté pour ennahdha. ca veut dire dans le langage des footballeurs, un peu comme l'espérance, soit tu l'aimes soit tu le déteste... ainsi leur maximum c'est 30%.
a mon sens , si on refait des élections la semaine prochiane, les 50% d'inutiles seront répartis dans ces propostions 30-40% CPR, 10-20% pour les autres partis. 1-5% pour ennahdha.
Question : qui a choisi ce mode de scrutin???

Marmar a dit…

je ne crois pas à la théorie d'émiettement des voix et des voix inutiles. na3ti exemple, celle de France1. sur les 60300 voix exprimées la nahdha a eu 22670 voix, donc 37%. sur les 5 sièges ils ont eu 2 sièges donc 40%. Le CPR a eu 8455 donc 14% des voix et un siège donc 20%... Ettakattol a eu 7571 des voix donc 12,5% et un siège donc 20%... arrivons à el Qotb: il a eu 5555 voix donc 9,2% des voix et un siège donc 20%... donc à qui a profité le mode de scrutin? Dans le même sens, le reste des voix réparties sur les 42 listes restantes sont 16150. supposons que les trois listes (CPR Takattol et Qotb) sont égales et méritaient une part égale de ces voix "inutiles", et supposons aussi qu'Enahdha n'allait avoir aucune voix de ces voix "inutiles" car tous les votes inutiles sont à gauche !!!! répartissons donc les 16150 voix "inutiles" sur trois et donnons à chaque parti (parmi ettakattol cpr et qotb) 5400 voix supplémentaire, on aura pour le CPR 13800 voix, pourTakattol 13000 voix et pour el Qotb 11000 voix. les voix équivalent pour mériter vraiment un siège était 13500. Je vous laisse conclure. et je vous laisse aussi appliquer celà aux autres circonscriptions (ala fekra je ne suis pas de la nahdha, je suis du MUP, et je suis hyper déçue des résultats, mais j'essaye de comprendre les raisons de notre échec plutôt que des chercher des excuses fausses d'autant plus)

Anonyme a dit…

N'oublions jamais que le système électoral a été fait pour favoriser la diversité au sein de l'assemblée...Et pour moi, quoi qu'en en dise, ceci reste malgré tout un bon système vu qu'il ne favorise personne en fin de compte...
Et les voix "inutiles" (comme cité dans l'article) pouvaient très bien être en faveur de "Ennhdha"...Donc arrêtons de nous apitoyer sur le résultat !

Anonyme a dit…

merci

Anonyme a dit…

Il faut un deuxième tour

Xander a dit…

MehdiM: Justement, l'idée n'est pas d'étaler ces voix de manière lisse entre les différents autres partis. Cela ne changerait rien au constat ni à ses conséquences. Il faut créer un grand parti qui fédère tout ce monde et qui dans ce cas serait majoritaire et bien loin devant.

Pour les autres : il ne s'agit pas ici de refaire l'histoire, mais d'en tirer les bonnes conclusions et d'évaluer le poids d'Ennahdha à sa juste valeur.

Wissem a dit…

A voir votre analyse j'en déduit que les voix se sont repartis sur trois catégories: ceux qui ont voté ennahdha,ceux qui l'ont voté pour la contrer et ceux qui ont fait, selon vous, des votes inutiles. Même si les nahdhistes vont re-utiliser ceci pour leur prochaine campagne électorale le fait qu'il se proclame majoritaire peut se retourner contre eux à condition que les forces de l'autre coté peuvent s'unir.

Abdel kilani a dit…

Pour que les (%) de la dernière colonne soient correctes , il faut diviser le nombre de postes obtenus par le nombre de postes à pourvoir , de sorte que le total de ces (%) soit égal à 100% . Prière rectifier pour certaines circonscriptions .

Olfaa a dit…

Si cette théorie est vraie, alors il faut l'appliquer aux autres partis aussi, c'est à dire celui qui a obtenu 5% des sièges ne représente que 1 % des voix et meme moins. Donc les voix inutiles ont aggrandi le poid de tous parti et non seulement Ennahdha !!!

Anonyme a dit…

Skander,

Ya3tik essa77a d'avoir analysé les résultat depuis cet angle différent de celui des autres analystes qui ont naturellement perdu de leur lucidité , vu l'avalanche de mauvaises surprises , chiffres Ennahdha , al Aridha , chute du PDM . Et on les comprend .

Sauf que la chose dont je suis sur c'est que le corps électoral du CPR est plus proche idéologiquement d'ennhdha que du camp progressistepour amuï de hachmi hamdi aussi , quoi qu'ils advienne dans le futur comme révision du système électoral la question du projet de société reviendra (à travers les alliances) pour rééquilibrer l'avantage en faveur de ces charognards , surtout avec la déferlante islamiste arrivant d'Egypte et de Libye ou la chariaa a été décrétée comme constituion sans même une AC un ou référendum .

Au passage , cela fait quand même mal au cœur de constater que voter pour le PDM et Afek fut inutile .

Houssein a dit…

Excellente analyse que je partage. Je reste convaincu que malgré ses résultats, la majorité des tunisiens n'ont pas voté Ennahdha, et ils seront beaucoup moins nombreux à le faire aux prochaines élections. La droite conservatrice religieuse n'obtiendra pas la majorité dans un futur proche.

J'ai fait une analyse semblable sur mon blog.

Seifallah Cherif a dit…

il me semble qu'il y ait une confusion dans la compréhension du mot majoritaire. Si je ne me trompe pas ça veut dire celui qui a obtenu le plus de voix ou le plus de siège,l'article ci-dessus ne fait pas la différence entre majorité, majorité absolue et majorité qualifiée . Conclusion: Nahdha est bel et bien majoritaire . Donc ,s'ils vous plait, travailler et laisser travailler les gens; c'est le plus important dans cette étape cruciale, et que ceux qui n'ont pas été choisis par le peuple fassent un peu d'auto-critique popur pallier à leur débâcle . A bon entendeur, Salut.

Anonyme a dit…

La loi électorale était confectionnée sur mesure pour que ENNAHDHA ne soit majoritaire, maintenant on dit qu'elle profite de cettte loi électorale
regardez les autres qui ont profité de cette loi: PDP a Nabeul 2 El OMMA à Monastir : 4% des voies et 11% des sièges Ettakattol au kef avec ses 4% des voies il a eu 17% des sièges Alwatad à Jendouba avec 3% des voies il a eu 11% des sièges
a Zaghouen le PDP avec 6% des voies il a eu 20% des sièges

Anonyme a dit…

bla bla bla !!!! l'haine contre un parti largement voter par les Tunisiens...fait les autres danser sans limites...

Anonyme a dit…

Raisonnement "objectivé" par les chiffres qui cachent toujours des surprises, ça permet de voir plus clair. Il ne s'agit ni de haine ni de..jalousie. Ces mots n'existent ni dans la comptabilité électorale ni dans l'analyse arithmétique. C'est une approche chiffrée de carte politique réelle du pays, n'en déplaisent aux gagnants d'aujourd'hui, qui doivent être plus modestes !!! Bravo pour cette analyse !!!

Mohamed a dit…

Pour Manouba, les % sont faux

Anonyme a dit…

Brabbi yezziw bla bka
c'est grace a ce systeme qu'un tsunami nahdhaoui n'a pas eu
ech 9awlkom kan en3awdouha bil systeme nominale a deux tours
:)))))))))))

Mohamed a dit…

Pour Manouba, le % des siège qu'a eu Ennahdha est de 3/7= 43% et non pas 33%

Sana3 [né] a dit…

Quand est-ce que vous allez vous réveillez et comprendre que toute l'élection et les bureaux de votes ont été totalement contrôlé par Enahtha ?....Quand la majorité du peuple sent une injustice, c'est légitime de ne pas accepter....vous n’avez pas accepter la démocratie du RCD pourquoi vous accepter cette future Ex-Démocratie...réveillez vous avant qu'il soit trop tard. Notre Tunisie est un pays exceptionnelle dans le monde qui ne ressemble à aucun autre, il faut qu'elle le reste.

Anonyme a dit…

mes excuses, mais les tableaux "Nabeul 2" et Manouba comportent des erreurs dans la colonne de droite pour la proportion des elu(e)s: 2/6=33%, 1/6=17%, 3/7=43%, 1/7=14%; ceci ne condamne pas la demonstration mais la déforme; ce type de scrutin réduit effectivement les écarts entre les partis qui ont un nombre suffisant de voix (le nombre de partis élus est alors du meme ordre de grandeur que le nombre de sieges a attribuer) mais si le nombre de listes est tres important alors les tres petits partis n'apparaissent pas;

Anonyme a dit…

Voiçi votre bulletin de notes pour ce premier trimestre élctoral

logique mathématique :zéro coef 6
arithmétique :zéro coef 5
analyse :zéro coef 6
tambir :20 coef 1

Décision du jury :éliminé !!!

Anonyme a dit…

bravo, c'est cet état d'esprit qui doit prévaloir: l'union et la division est comme la vie et la mort.
ferid

Nourus a dit…

Effectivement, des milliers de voix ont été jetés à la poubelle car ils n'étaient pas suffisants...ça nous apprendra pour la prochaine fois de nous unir autour de grands partis représentatifs plutôt que de servir les égos des petites listes. Je crois que je dormirai mieux ce soir, merci infiniment pour cet article!!!

Anonyme a dit…

Dès que tous les résultats seront communiqués...Pouvez vous faire ce calcul (tableaux) pour toutes les circonscriptions. Merci d'avance

Anonyme a dit…

désolé mais le résultat est tout autre 41% pour la nahdha

Anonyme a dit…

toute etude objective doit etre faite surtoutes les statistiques une decompte du vote populaire pourrait s averer crediter ou dis crediter votre presomption

Anonyme a dit…

Le vrai poids de Ennahdha : Prière de corriger les chiffres comme suit: le nombre de tunisiens n'ayant pas voté à Ennahdha est 60% sur un total de 3.700.000 électeurs.....Étant donné que le nombre total des tunisiens ayant droit au vote s’élève à 7.500.000 personnes le nombre de tunisien n'ayant pas voté à Ennahdha est de 80%.....Seul 2 personnes sur 10 ont voté pour Ennahdha........alors qu'il sont représenté par 4 membres sur chaque tranche de 10 au conseils constitutionnel.....Parmi ces deux qui ont voté à Ennahdha une convaincu et l'autre non..Voila ce qu'a donné le système électoral conçu par YADH BEN ACHOUR........par Marxiste Arabe

Free Tunisian a dit…

Ennahda ne réprésente que 36,9% des électeurs http://laiquestunisiens.blogspot.com/2011/10/autre-regard-sur-les-elections.html

Anonyme a dit…

Électeurs potentiels :7.569.824
Nombre d'électeurs inscrits volontairement : 4.123.602, (54,47%)
Nombre des votants : 3.702.627
Ennahdha: 90 sièges (41,47% des votants) = 1.535.479 voix !

Anonyme a dit…

ennahdha va regretter sa triche , et je suis pret a agir severement avec le peuple contre cette bande de menteur