jeudi, avril 06, 2006

La privatisation de TunTel : Pas forcement une bonne chose

On a beaucoup parlé ces derniers temps de la privatisation de Tunisie Télécom et le bonheur de voir enfin la compagnie privatisée (à 35 %, mais c’est déjà cela) a emplit beaucoup de coeurs dans le milieu des télécoms.

Cependant, est ce vraiment quelque chose bien ? Que pouvons nous attendre de TeCom, cet inconnu du monde des télécommunications, même pas opérateur, mais groupe d’investissement ?

A mon avis, la Tunisie a mal pensé cette privatisation en mettant en avant uniquement l’aspect financier de l’opération. Certes, cet aspect est important, voire essentiel, mais peut-on faire abstraction de tout le reste uniquement pour gagner plus de sous ?

Une grande inconnue reste en suspens : Quels sont les projets de TeCom pour TunTel ?

Aucun projet de développement de l’activité n’a été rendu public pour le moment. Rien de fondamental, aucun programme sur le long terme. Juste une prise, partielle, de contrôle sur l’opérateur. C’est en quelque sorte une OPA hostile, comme ce qui se passait il y a quelques semaines avec Arcelor et Mital Steel. Et tout le monde a pu suivre le tollé qu’une telle prise de contrôle a crée dans le milieu politico financier en France.

Est-ce que les pétro-dollars peuvent compenser le manque énorme d’expérience de TeCom dans le secteur ?

Ne fallait il pas prendre en compte l’aspect technologique et commercial dans la sélection des candidats ?

Je tiens à signaler que les télécommunications dans le monde arabe sont parmi les moins développés et les plus chers dans le monde, même avec tous les milliards de dollars qu’ils ont.

A quoi cela est-il dû ?

1- A un manque de technologie

2- A un manque de savoir faire

Deux éléments essentiels qui n’ont malheureusement pas été pris en compte. L’expérience, l’expertise et la maîtrise technique de France Télécom ou de tout autre grand opérateur est elle quantifiable ? Vaut elle quelques millions ?

J’espère que je me trompe et que Tunisie Télécom pourra se développer comme tout le monde l’attend. Je l’espère !

9 commentaires:

novix a dit…

Je ne pense pas qu'on puisse vraiment parler d'OPA hostile, mais plutôt d'une levée de capitaux par le gov tunisien par la vente d'une partie de ses bijoux. Je ne m'y connais pas en télécom, mais je peux comprendre que FT aurais plus à apporter en termes de techno ... en même temps Dubai est plutôt bien lotti aussi ;)

Xander a dit…

C'est vrai que cela est loin d'être une OPA hostile, cependant cette opération a au moins d'une de ses caractéristiques : Prendre par des moyens financiers le contrôle d'une entreprise sans projet de développement industriel possible ou avoué. Ce qui est bien le cas en ce moment pour Tunisie Télécom.

Anis a dit…

Well personnellement je ne m'inquièterais pas car avec l'argent on peut trouver les meilleurs gestionnaires.

Par contre se qui risque de poser problème c'est le monopole de TT sur l'adsl par exemple.
En effet, dans l'état actuel des choses il n'y a rien qui puisse forcer TT à investir dans l'infrastrucure ou à baisser ses prix.
Et quelque-soit l'investisseur étranger (même France T.) ceci ne les oblige pas à suivre un projet de développement.

Or ce qui développe le marché c'est justement l'abscence de monopole et la libre concurrence.
Tant qu'on n'a pas d'organisme qui régule le marché économique en Tunisie (dans le sens: qui régit la libre concurrence, la transparence et l'abscence d'entente sur les prix), cela ne stimulera pas malheureusement la vie économique!

C'est toute une mentalité !

Xander a dit…

Beaucoup pensent que du moment que l'on a de l'argent on peut tout avoir, or ce n'est pas le cas. Pourquoi est ce que les pays du golfe n'ont pas encore les télécommunications bien développés et pas cher, pourtant ils sont beaucoup de dollars et le pouvoir d'achat est très haut.
Pour ce qui est d'un organisme régulateur, il y en a bien un, il s'appelle l'INT : Instance nationale des télécommunications. Il est en charge de réguler le marché (essentiellement du mobile) contre les ententes et tout ce genre de choses...
Pour ce qui est de la libre concurrence, il y a eu une loi qui a été votée il y a une année je pense qui lance le principe de la libre concurrence dans le domaine des télécommunications... Donc, ca viendra, mais ca prendra du temps parce que ce n'est pas n'importe qui qui se proclame opérateur téléphonique.
Voila :-)

Napo a dit…

depuis quand, un acquereur annonce ses plans une ou 2 semaines apres l'acquisition???

c un processus tres long et ca prend du temps pour etudier le marché et developer des strategies a court et a moyen termes (le long terms n'existe plus)

En passant, tecom est deja un operator aux EAU et recement a fait son entré en bourse avec a son investiement dans EITC.

J'espere que la premiere chose cette operateur fera et mettre de la pression pour couper dans la masse salariale de TT qui ne fait que grandir alors que son productivite ne fait que baisser.

Xander a dit…

Ah ! un capitaliste de la pire espèce!
Ne penses tu pas un peu à toutes les familles qui vont rester sans ressources ? Penser à la productivité c'est bien, mais pour moi l'objet même d'une entreprise n'est pas de faire le maximum de profit mais de réussir à partager au mieux ses richesses : c'est à dire de manière égalitaire et durable. Mais ce n'est que ma vision purement idéologique des choses.
Pour ce qui est des plans, oui oui, les entreprises qui en achètent des autres révèlent bien leurs grandes orientations, leurs politique gérénale et leurs principe. Par exemple (parce qu'on en a beaucoup parlé) France Télécom avait annoncé qu'elle maintiendrait tous les emplois et avait pour première priorité le développement de l'internet haut débit et la formation continue du personnel.
Et puis si TeCom est bien opérateur aux EAU, ca n'en fait pas moin un petit poucet dans le monde des télécommunications.

Anis a dit…

Les pays du Golfe n'ont pas les telecoms bien développées ?? je rêve ??

Ceci n'est absolument pas le cas! Ces pays ont les réseaux de telecoms les mieux développés au monde !
Il suffit de voir Dubai avec sa Sillicon Valey arabe (qui a réussi a attirer les plus grandes boites d'informatique américaines -dont Microsoft !- ) pour s'en appercevoir.

Et même si les communications coûtent 1$ la minute ceci est toujours très bon-marché comparé au pouvoir d'achat local.

Pourquoi Dubai (dont l'économie ne dépend plus du pétrole !) réussi à faire cela et pas nous ?

Maintenant laissez moi expliquer coment marche la régulation en Tunisie:
quand en 1997 ou 1998 on commençait à parler de VoIP sur internet, c'est très simple: on a pas trouvé mieux que de promulguer une loi qui interdisait carrément l'utilisation de la VoIP dans les publinets !

Est-ce une façon de réguler le marché ?? Et si l'inventeur de la VoIP était tunisien ? eh bein on lui aurait simplement dit de fermer sa boîte parcequ'il menaçait l'hégémonie de TT. N'est-ce pas des emplois potentiels, un nouveau marché qui auraient été créés qu'on avorte du coup???

Si l'on regarde la France: avec le dégroupage et le numérique plusieurs sociétés ont été créées fournissant beaucoup d'emplois et en même temps baissant les prix des télécoms de manière drastique !

Ce n'est pas en promulgant des lois stupides qu'on renforce les opérateurs nationaux mais en stimulant l'imagination de ces opérateurs pour qu'ils soient créatifs et fassent éclore les idées novatrices.

Quant à l'emplois, je suis désolé mais si je suis chef d'entreprise et que je dois choisir privilégier la compétitivité de ma boîte ! sinon c'est tout le navire qui coule !

Xander a dit…

Pour ce qui est des télécommunications dans le monde arabe, je publierais prochainement un article sur le sujet, ca vous donnera une bonne idée sur l'état actuel des choses.
Pour ce qui est de la VoIP, il y a bien plus que les enjeux de protection de TunTel mais bien des besoins sécuritaires avant tout.
D'ailleurs l'utilisation de la VoIP est interdite partout en Tunisie non seulement dans les publinets. En plus, je ne suis pas sur que ce soit réellement du ressort de l'autorité de régulations des télécoms...
Pour ce qui est, enfin, de la gestion d'une entreprise, je pense que l'on a attient aujourd'hui un point désespéré du capitalisme, j'en dirais plus une autre fois.

Anis a dit…

Well, je comprend le besoin sécuritaire. Mais il faut être plus smart que ça!

D'ailleurs comment font les autres pays ? Ils ont des softs (et du hard) qui peuvent contrôler sans problème la VoIP.
D'ailleurs se serait un challenge pour nos spécialistes (au lieu d'importer de tels outils d'ailleurs).
De toute façon les gens utilisent intensivement de tels softs -que ce soit à partir de la Tunisie ou de l'étranger- alors faire de telles lois n'est pas vraiment efficace!

On peut très bien assurer la sécurité de manière éficace, et en même temps permettre à l'économie
de prospérer (celle des TIC entre autre)!