mercredi, mai 24, 2006

Zzzzz.... Moustik

La chaleur ... Beuhhh ... La revoila!
La moiteur s'infiltre partout, on a la peau qui colle, on prend des douches 3 fois par jour (et même plus si l'on est manique) ... Chaleur, moiteur, oui mais aussi moustiques....
Et oué revoila les insidieuses créatures suceuses de sang... Elles vont nous vampiriser cet été !! Que le grand festion humain et sanguinolant commence ! Le tout sous le son entêtant et agaçant : zzzzzz... vizzzzzz... wizzzzzz et wiwwwwiizzzzzzzz....
Et on gesticule, on bouge, on essaye de les finter ces béstioles, mais elles sont trop fortes.... Rien à y faire, il faut vivre avec !
Une info dans ce monde de moustiques m'a effrayé l'autre jour. Il parait qu'en Tunisie, à cause d'une pulverisation intensive et extensive de pesticides pour anéantir les moustiques, sont apparues des variété résistantes... En gros des moustiques mutants, qui ne meurent pas avec les pesticides "conventionnels".
La Tunisie a alors fait appel à Mme Weill, une experte dans le domaine, pour les aider dans cette situation qu'elle qualifie de "très difficile", car "les produits chimiques efficaces et autorisés, on en a presque plus".
Et justement c'est très grave !
Les moustiques sont des vecteurs de maladies graves telles que le paludisme, la chikungunia... Et j'en passe...
Avec l'apparition de moustiques mutants, le risque n'est plus d'avoir un bouton qui fait chier pendant un ou deux jours, mais bien de se retrouver avec des maladies tropicales...
Ambiance assurée !

13 commentaires:

analyste a dit…

Quelle merveilleuse nouvelle, !!! au moins il y a une chance sur 10000 d'etre definitivement debarassé de toi et de tes sacarsmes à faible valeur ajoutée....

Xander a dit…

Yora sans doute une chance de se débarasser des malades mentaux comme toi qui pillulent partout...
Bon rétablissement !

Sam a dit…

Ah Bon.
Mais tu sais je crois réellement que le plus grand moustique mutant vecteur de maladies ne t'arrivent pas à la cheville, toi t'es pire qu'eux.

Je suis d'acc avec "analyste", on sera bien débarassé de toi, de tes idiocies et de ton intolérance et de tout ce que tu nous sors comme débilité sur ton blog

Hayy a dit…

Des namouss résistants aux pesticides, barraaaa!
A7na m3a ennamous e standard msalkinha bessif :)

kassus a dit…

Je pensais que le palu avait été éradiqué en Tunisie ?

@analyste et sam : Voilà un belle preuve d'intolérance messieurs de la police des moeurs. Souhaiter la mort de quelqu'un est grave. Vous êtes pathétiques...

Xander a dit…

Faisons abstraction de notre cher analyste et de Sam, ils ont déja été piqué je pense... Faut aller consulter un medecin au plus vite les mecs...

@Kassus : Oui, bien sûr, on n'a plus de paludisme en Tunisie, grâce à notre politique de santé tout à fait excellente, cependant, on n'est jamais à l'abris d'"infiltrations" exterieures...
Avec la grande mobilité des populations d'aujourd'hui, on n'est jamais à l'abris de la réapparition de la maladie. Enfin, je ne suis pas expert dans la question, c'est ce que la dame a dit...

rasta_raf a dit…

Moi j'ai déja été victime; il ya 5 jours je me suis réveillé couverts de boutons, et ca gratte! cela m'afait une grosse allergie et j'ai été voire une dermatho, les medicaments on du mal à achever les boutons, et pi j'ai du mal à me retenir de gratter : ((

En fait c'est des moucherons qui m'ont piqués, il n'y a pas une seule variété de moustique ou insecte, il y en a toujours des noveaux, au fond il faut s'en réjouir sinon l'epece humaine ne serait pas, si l'on suit le raisonnement de Darwin.

Et puis ca permettras de faire tourner les labos de cocneption d'anti moustiques, c'est bie npour l'economie :p

Un conseil a dit…

la prochaine fois quand tu postes ce genre d'infos., mets au moins les références, l'auteur, le journal, et tout ça.

Tu lances ton info à tt bout de champ, comment veux tu qu'on croit vraiment ce que tu dis? peut etre que ta lu ca par hasard sur un journal" à la con" comme il en existe et que t'as pas bien saisi le contexte.
Faut consolider ces paroles mon vieux.sinon on croira que c tout et n'importe koi,
frchmt à moins que tu me passes les référence et tt ça,,je croirais à ton histoire

Xander a dit…

Et ben, on ne me crois pas ?
Voila la source. J'ai pris l'info d'une dépèche AFP du 21/05/2006, écrite par Frédéric GARLAN. Je vous donne l'article intégral.
MONTPELLIER (AFP) - Zzzzz... L'horrible petite musique vespérale du moustique peut gâcher bien des vacances. Mais les scientifiques avertissent qu'il s'agit là d'un prix modeste à payer, au regard des risques présentés par l'apparition de "super-moustiques" résistants aux pesticides.
Les opérations de démoustication doivent être réservées aux situations "extrêmement graves en termes de mortalité humaine", souligne Mylène Weill, qui dirige à l'Institut des sciences de l'évolution de Montpellier un programme de recherche sur la résistance des moustiques aux insecticides.
Les moustiques constituent le plus important vecteur de maladies graves, du paludisme, qui tue jusqu'à 2,7 millions de personnes par an sur la planète, à la maladie du Nil occidental, en passant par la dengue et le chikungunya, à l'origine du décès direct ou indirect de 219 personnes cette année à la Réunion.
Mais en pulvérisant de manière indiscriminée tous les sites de reproduction des moustiques, certains pays touristiques, comme la Tunisie, ont provoqué l'apparition de variétés résistantes. Si les moustiques locaux devenaient porteurs d'une maladie grave, l'épidémie pourrait être incontrôlable...
"La Tunisie est dans une situation très difficile", souligne Mme Weill, appelée comme experte par les autorités locales. "Car des produits chimiques efficaces et autorisés, on en a presque plus".
Confrontée à une recrudescence du paludisme, l'Afrique du Sud s'est ainsi résignée à reprendre, avec un succès certain, ses épandages de DDT, un insecticide extrêmement efficace mais d'une toxicité redoutable pour l'environnement et la santé humaine. La Tanzanie et l'Ouganda songent à lui emboîter le pas, alors même que le DDT est banni depuis une trentaine d'années.
Même si un nouveau traitement devait être découvert, il devra être appliqué avec discernement. "Si cette nouvelle molécule miracle était mal utilisée par un seul pays, elle perdrait son intérêt pour tous les autres", selon Mme Weill. "L'opinion publique et les décideurs n'ont toujours pas compris à quel point les moustiques peuvent voyager", souligne la scientifique.
Une épidémie de chikungunya en France métropolitaine est ainsi tout à fait envisageable. "Certains disent qu'il sera là très bientôt. Le vecteur (le moustique tigre, ou Aedes albopictus), en tous cas, est déjà présent" dans le sud-est de la France, constate François Renaud, directeur du laboratoire Génétique et évolution des maladies infectieuses (GEMI), un autre établissement montpelliérain.
Or l'écologie du moustique tigre en fait un véritable cauchemar. Il pond dans la moindre soucoupe et ses oeufs peuvent rester secs jusqu'à deux ans. "Tous les oeufs s'accumulent sur le sol et dès qu'il pleut, on assiste à une explosion qui peut prendre de vitesse les désmoustiqueurs. Et une fois que les adultes sont émergés, on ne peut pas faire grand chose...", relève Mme Weill.
Pour ces scientifiques, il convient d'accélérer dans les pays touchés le drainage des eaux stagnantes où l'insecte se reproduit, surtout là où les écosystèmes ont été les plus endommagés par l'homme.
"Une étude américaine en Amérique du Sud a montré que le taux de piqûre augmente d'un facteur 300 lorsqu'on passe de la forêt équatoriale à des terrains défrichés, avec routes et fossés", rappelle M. Renaud.
Mme Weill préconise aussi de laisser jouer la sélection naturelle. "La résistance a un coût. Dans un premier temps, du moins, les moustiques résistants aux pesticides sont plus fragiles, se développent moins vite et se reproduisent moins que leurs rivaux non résistants". "Si on arrête les traitements, il perdront la bataille contre les moustiques non résistants".

Tu me crois maintenant ?

Roumi a dit…

@Sup'co : bonjour. Je me suis dit que je te ferai bien une petite visite. Et puis ainsi on verra que je ne suis pas toi et que tu n'es pas moi... à moins que tu pousses le vice à t'écrire des messages à toi même sous un autre pseudo !

Bon alors, j'ai aimé ta note. J'aime pas trop les grandes chaleurs non plus et les douches incessantes que cela amène à prendre. Enfin bon, je suis plutôt le genre qui aime les températures raisonnables, ni trop chaud ni trop froid.

Pour ton histoire de moustiques, je commence par une citation humoristique ; y'a quelqu'un qui a dit un truc du genre : "il ne faut pas tuer un moustique, car il est de ton sang !". Voilà.

Sinon, j'ai passé quelques jours de vacances à Arles l'été dernier. C'est à l'entrée des marais de la Camargue. C'est une ville où à certains endroits tu ne peux pas sortir sans te faire piquer dans les 30 secondes qui suivent. Je passais mon temps à mettre du produit partout sur les parties de mon corps découvertes ; à chaque fois que je sortais je remettais du produit. C'était l'enfer. Et puis il y a carrément des grilles pour empêcher les moustiques de rentrer dans les maisons. Et si tu te fais piquer, parfois tu te retrouves avec des douleurs importantes, tu as les membres enflés ; c'est vraiment impressionnant. Moi j'ai échappé à ces piqures graves mais elles sont assez fréquentes et j'ai vu des gens qui étaient vraiment en sale état à cause de ces moustiques ; faut dire qu'ils passent leur vie dans des marais pas propres et ensuite ils viennent piquer les gens alors ça fait souvent des infections. Les moustiques du secteur sont très violents ; ils attaquent même à travers les vêtements parfois. Tu sais, j'étais bien content de partir à la fin tellement j'en avais marre de mettre sans arrêt le produit, de me passer trois fois par jour un médicament sur les boutons pour éviter que les infections et éviter les démangeaisons. Et tout cela c'est en France, en plein XXIe s., et en permanence... alors pour ceux qui veulent se rendre compte par eux même de ce que peuvent être des moustiques très violents, ils sont chaleureusement invités à venir faire un séjour d'études à Arles. Plus il y aura de monde cet été à Arles, plus cela réduira le risque statistique de chaque individu d'être piqué !!!!
A plouch.

sangoura a dit…

vous savez qu'une étude récente à montré que les gens qui ont le taux de cholesterol en hausse sont ceux qui attirent le plus les moustiques, sisi c confirmé scientifiquement..

bon courage alors à tous ceux qui souffrent des moustiques vous savez la cause mnt ( ptite pensée à rasta::))

Roumi a dit…

voici un article qui parle des moustiques de la Camargue et de ceux de Tunisie... http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-777219,0.html

Xander a dit…

@ Analyste : Comme je te l'ai déja dis deux fois, tous les commentaires déplacés envers d'autres personnes que moi sur mon blog sont automatiquement supprimés.
C'est une question de respect.
Merci de t'inquiéter pour moi, je mais je te rassure je me fais peu piquer par les moustiques...
Et puis pour mes exams, ca se passe à merveille, y a pas à t'inquiéter pour moi.
Allé oost !!!